105 ème TOUR DE FRANCE 2018

 

105 ème TOUR DE FRANCE 2018

DU 07 JUILLET 2018 AU 29 JUILLET 2018

DECOUVREZ SON TRACE CI-DESSOUS !

 

Carte tour 2018

 

VOICI LES ETAPES DONT 6 BELLES EN OCCITANIE

ET UN JOUR DE REPOS A CARCASSONNE

 

Etapes du Tour de France 2018

Etape 1 : Samedi 7 juillet : Noirmoutier-en-l'Île - Fontenay-le-Comte : 195 km

Etape 2 : Dimanche 8 juillet : Mouilleron-Saint-Germain - La Roche-sur-Yon : 183 km

Etape 3 : Lundi 9 juillet : Cholet - Cholet : 35 km (Contre la Montre par Equipe).

Etape 4 : Mardi 10 juillet : La Baule - Sarzeau : 192 km

Etape 5 : Mercredi 11 juillet : Lorient - Quimper : 203 km

Etape 6 : Jeudi 12 juillet :  Brest- Mûr-de-Bretagne : 181 km

Etape 7 : Vendredi 13 juillet : Fougères - Chartres : 231 km

Etape 8 :  Samedi 14 juillet : Dreux - Amiens : 181 km

Etape 9 : Dimanche 15 juillet : Arras - Roubaix : 154 km

Lundi 16 juillet : Repos à Annecy

Etape 10 : Mardi 17 juillet : Annecy - Le Grand-Bornand : 159 km

Etape 11 : Mercredi 18 juillet : Albertville - La Rosière :108 km

Etape 12 : Jeudi 19 juillet : Bourg-Saint-MAurice - L'Alpe d'Huez : 175 km

Etape 13 : Vendredi 20 juillet : Bourg-d'Oisans - Valence : 169 km

Etape 14 : Samedi 21 juillet : Saint-Paul-Trois-Châteaux - Mende : 187 km

Etape 15 : Dimanche 22 juillet : Millau - Carcassonne : 181 km

Lundi 23. juillet : Repos à Carcassonne

Etape 16 : Mardi 24 juillet : Caracassonne - Bagnères-de-Luchon : 218 km

Etape 17 : Mercredi 25 juillet : Bagnères-de-Luchon - Saint-Lary-Soulan :65 km

Etape 18 : Jeudi 26 juillet : Trie-sur-Baïse - Pau : 172 km

Etape 19 : Vendredi 27 juillet : Lourdes - Laruns : 200 km

Etape 20 : Samedi 28 juillet : Saint-Pée-sur-Nivelle - Espelette : 31 km (Contre la Montre Individuel).

Etape 21 : Dimanche 29 juillet : Houilles - Paris Champs-Elysées : 115 km.

Les dates des étapes du Tour de France correspondent le plus souvent aux 3 premières semaines du mois de juillet.

En 2018, en raison de la Coupe du monde de football,elles sont légèrement décalées. Le départ sera donné le samedi 7 juillet et l'arrivée jugée le dimanche 29 juillet. 

 

Le Tour de France 2018 donnera lieu, une nouvelle fois à 21 étapes, réparties sur 23 jours.

 

Une seule incursion à l'étranger

Habitué à rendre visite à ses pays voisins, le Tour de France n'effectuera en 2018 qu'un seul court passage, de 18 kms en Espagne, lors de la traversée des Pyrénées. En 2017, le peloton s'était par exemple élancé de Düsseldorf, en Allemagne, et était également passé par les Pays-Bas.

Le Tour de France 2018 en chiffres

Christian Prudhomme a dressé une ligne de quelques chiffres marquants pour cette nouvelle édition du Tour :

21 étapes, 3 329 kilomètres, 25 cols classés, 36 départements.

Les attaquants récompensés

Des secondes de bonification seront accordées à l'arrivée de chaque étape : 3 secondes, 2 secondes et 1 seconde.

Par ailleurs, les points comptant pour la classement du meilleur grimpeur seront doublés au sommet du col du Portillon, du Portet et de l'Aubisque.

 

Les temps forts à prévoir sur le Tour de France 2018

La montagne n'est pas au rendez-vous de la 1ère semaine mais plusieurs côtes casse-pattes devraient animer la course en Bretagne, notamment à Châteaulin et à Mûr-de-Bretagne.

Ensuite, avant la première journée de repos, les coureurs devront apprivoiser les 21,7 km de pavés sur l'étape Arras - Roubaix qui s'annonce particulièrement piégeuse.

La 2ème semaine sera marquée par le franchissement des Alpes avec plusieurs nouveautés dont la montée du plateau des Glières et l'arrivée à La Rosière.

L'Alpe d'Huez fait également son retour.

Le peloton aura ensuite un peu de répit avant d'attaquer les Pyrénées mais pas tant que cela puisqu'il faudra franchir la côte de la Croix-Neuve ("montée Laurent Jalabert") lors de la 14e étape. 

3ème et dernière semaine : Les Pyrénées, avec pour principale attraction le profil de la 17e étape : 65 kms seulement, dont 38 kms de montée au menu mais avec trois ascensions dont l'inédit col du Portet (8,7 % de moyenne) avec un final non asphalté.

- Première pour le col du Portet et le Tourmalet de retour

Comme ils en ont l'habitude, les organisateurs du Tour de France ont incorporé des nouveautés au parcours, avec notamment l'ascension du col du Portet et le col du Tourmalet fait également son retour au programme.

- 65 km en montagne, une étape inédite le 25 juillet

La 17e étape se disputera dans un format inédit avec seulement 65 kilomètres à parcourir mais avec seulement des difficultés, dont l'arrivée au sommet à Saint-Lary-Soulan, par le col du Portet dont le final n'est qu'un simple chemin de terre.

 

A noter également que 66 kms de contre-la-montre dans cette édition 2018 : d'abord un effort chronométré par équipes à Cholet (33 km), puis, la veille de l'arrivée, contre-la-montre individuel : 31 km entre Saint-Pée sur Nivelle et Espelette, sur les routes accidentées du Pays Basque.

- Un contre-la-montre exigeant à la veille de l'arrivée

Un seul contre-la-montre individuel est au programme de ce Tour de France 2018.

Il est prévu le samedi 28 juillet, lors de la 20e étape, entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Plusieurs difficultés seront au programme, notamment le très difficile col de Pinodieta.

 

ET VOICI..POUR VOUS FAIRE PATIENTER...

QUELQUES COMMENTAIRES DE COUREURS SUR LA GRANDE BOUCLE 2018

 

- Arnaud DEMARE rêve du maillot jaune

Arnaud Démare, le sprinteur de la FDJ, se délecte par avance des premières étapes et a une petite idée derrière la tête.

"La première partie offre pas mal d'occasions pour les sprinteurs, a-t-il commenté. Le maillot jaune est accessible, c'est même une occasion rêvée le premier jour".

 

- Thibaut PINOT devrait participer au Tour 2018

Contraint à l'abandon l'an passé, Thibaut Pinot, le leader de la formation FDJ, avait laissé planer le doute sur sa participation à la prochaine édition mais devrait finalement bien être présent. Reste à savoir s'il disputera en plus le Giro ou la Vuelta.

En attendant, le coureur français semble satisfait du parcours et a confié "avoir envie de briller sur ce Tour". " Il y a beaucoup d'étapes de montagne avec du dénivelé, a-t-il ajouté. Quand on est grimpeur, on est content d'avoir une étape de 65 kilomètres avec trois cols, on sait qu'il va y avoir du spectacle. C'est une bonne chose pour les coureurs et les spectateurs".

 

- Warren BARGUIL à domicile

Né à Hennebont, tout proche de Lorient, Warren Barguil est ravi de voir le Tour passer sur ses terres :

"Un départ à Lorient, c'est exceptionnel ! Le Tour commence à la maison... On verra qu'en Bretagne, ce n'est pas plat. Il y a ensuite de super parcours montagneux mais il y a des pièges partout".

 

- Romain Bardet : "Une course excitante"

Romain Bardet s'est exprimé après la présentation du parcours de ce Tour de France 2018 :

"Je me réjouis du parcours. Le vainqueur du Tour de France doit être complet, non pas exceller dans tous les domaines mais au moins être le meilleur possible dans chacun d'eux (...) Il y a aussi un chrono par équipe qui va mettre la dimension collective en avant. Dans certaines autres étapes, les leaders seront rapidement en prise, ce qui va rendre la course excitante (...) Il y a des pièges pour Froome, pour tout le monde. Personne ne sera vraiment serein, je pense, le matin de l'étape des pavés, avec autant de secteurs, autant de dangers. Il y aussi beaucoup d'étapes exposées au vents sur ce Tour de France (...) Il y a beaucoup de terrains à exploiter".

 

- Unzue ne voulait pas des pavés

Eusebio Unzue, le manager de l'équipe Movistar de Nairo Quintana, regrette la présence des pavés sur le parcours :

"C'est trop dangereux. Déjà que le cyclisme est un sport à risques, là, on les multiplie. Mais ça ne désavantage pas forcément Nairo. En 2015, il s'en était bien sorti. Les pavés, c'est pour Paris-Roubaix et c'est tout".

 

- Christopher FROOME : "Toujours un risque"

Christopher Froome a également donné son avis sur le parcours de ce Tour de France 2018 : "C'est un Tour de France très dur, avec une première partie un peu nouvelle dans le nord-ouest de la France avec du vent. Cette première semaine sans la montagne, c'est ce qui fait le plus peur parce que je peux perdre la course mais c'est impossible de la gagner à ce moment-là. Après on a une étape avec beaucoup de sections de pavés, j'aime les pavés mais c'est toujours un risque".

 

- L'équipe AG2R satisfaite

Julien Jurdie, l'un des directeurs sportifs de l'équipe AG2R, s'est exprimé sur le compte Twitter de la formation française : "Un parcours agressif, avec beaucoup de montagne, taillé pour nous. Que du bonheur !"